Home Sport 365 jours pour réaliser un IronMan 70.3

365 jours pour réaliser un IronMan 70.3

by Gwenaëlle
5 comments 5165 views

IronMan70.3

» Hello, c’est avec les yeux tout pleins d’étoiles que je vous rédige cet article aujourd’hui 🌟 💖, mais non sans une certaine appréhension… le 30 septembre 2018, dans très exactement 365 jours, je prendrai le départ de mon premier IronMan 70.3. Maintenant que j’ai écrit cette phrase noir sur blanc, que je me suis pincée un bon coup et que ce défi un peu fou est lancé, je crois que je vous dois quelques explications… 😱

Pourquoi un tel défi ?

Avec un passé de fille absolument pas sportive, je me suis mise au défi en 2014 de réussir à terminer un semi-marathon en l’espace de 6 mois. Si vous voulez lire ou relire mon expérience, l’article complet est disponible ici « 6 mois pour devenir semi-marathonienne – Relèverez-vous le défi ? » J’ai vécu une expérience absolument folle, incroyable et tellement épanouissante. J’ai dédié six mois de ma vie à cet objectif, à m’entraîner aussi assidûment que je le pouvais, même en hiver, même lorsqu’il pleuvait, à en tomber malade plus d’une fois. J’ai couru semi, mangé semi, rêvé semi pendant des mois mais la récompense à la clef est tellement gratifiante, pouvoir se dire qu’on a été capable d’un tel exploit. C’est un sentiment que je n’oublierai jamais. Et je dois vous avouer que depuis mon passage de cette lignée d’arrivée, ce 18 avril 2015, je me sens un peu vide

Suite à cette course, je n’avais jamais vraiment réussi à raccrocher à la course à pied, jusqu’à ce que je me mette un sérieux coup de pieds aux fesses et que je recours assez régulièrement depuis juin 2017. Pourtant, ce ne sont pas les objectifs qui pouvaient manquer : hormis le jour du semi-marathon où j’ai couru 21,1km, je n’arrive jamais à dépasser les 10km à l’entrainement. Je cours très lentement (semi-marathon réalisé en 2h56 avec alternance de marche…) J’aurais pu me fixer un objectif de temps sur un 10km ou sur un semi-marathon mais honnêtement cela ne m’a jamais attiré. Enfin, si, bien sûr que je rêve de courir plus vite (j’ai d’ailleurs commencé à intégrer des séances de fractionnés lors de mes sorties), mais pas assez pour me procurer ce frisson, cette passion. J’avais envie de retrouver les mêmes sensations que j’avais pu avoir la première fois, à savoir : la découverte d’une discipline, le dépassement extrême de soi.

Cela fait plusieurs mois que je cogite, que je réfléchie à ce que j’aime vraiment. J’aime la course à pied pour le dépassement de soi. C’est une discipline dans laquelle je galère vraiment et j’ai l’envie de réussir à la dompter un jour. J’aime nager, j’ai depuis plus d’un an intégré une séance de natation hebdomadaire dans ma routine. Elle venait à la base en complément de la course à pied, c’était mon moment détente où je n’avais pas d’objectif particulier, juste l’envie, et forcément j’y ai pris sacrément goût. Et puis le vélo, je dirais que c’est secrètement la discipline qui m’attire le plus. Contrairement à beaucoup de personne, j’adore rouler ! Mais je reviendrai un peu plus en détail sur chacune de ses disciplines un peu plus bas dans cet article. Bref, je crois que l’addition est plutôt simple : de la natation, du vélo et de la course à pied, ça donne… un triathlon ! J’aime aussi les défi fous, l’année dernière j’ai pris le départ du semi-marathon de Bordeaux en ayant pas couru une seule fois en an, et je l’ai terminé ! Sur les rotules mais terminé quand même. Quitte à viser le dépassement de soi, j’ai choisi de m’attaquer à la plus haute distance qui me semble accessible avec beaucoup d’entrainement : un IronMan 70.3 soit 1,9km de natation, 90km de vélo et 21,1km de course à pied, tout ça enchaîné.

sem-marathon

Quelle course pour 2018 ?

C’est la question que je me suis longtemps posée et je suis tellement excitée d’avoir réussi à y répondre le WE dernier. J’ai pris la décision de relever ce défi au mois d’août et je voulais me laisser au moins un an pour m’y préparer. Une course en septembre me semblait donc idéal et ça excluait déjà pas mal de possibilités. Il faut savoir que ce format de course n’est pas si fréquent et vous avez 2 choix : opter pour une course labellisée IronMan (il n’y en a que 2 en France et les tarifs sont exorbitants : 250€ pour une course), ou opter pour un triathlon format XL (il y a plus de choix et les tarifs plus raisonnables).

J’avais d’abord pensé au triathlon XL du Pays-basque car la date collait (début septembre), le tarif était plutôt abordable (environ 100€) et la localisation était « plutôt » proche de chez moi (ça permettrait à mes proches de venir m’encourager). Mais, je ne sais pas, je n’étais pas convaincue à 100%. Quitte à s’investir autant personnellement dans un défi, j’avais envie de rêver en grand et la labellisation « IronMan » me faisait rêver, je dois l’avouer. Et le WE dernier, au hasard de mes flâneries sur la toile, j’ai vu que l’IronMan de Cascais se tiendrait le 30 septembre 2018. Bingo ! Tout s’est éclaircit ! J’ai eu la chance de partir une semaine à Lisbonne en juin dernier et j’ai eu un véritable coup de cœur pour la ville de Cascais. Pouvoir réaliser une telle performance dans un cadre si idyllique est un vrai rêve. J’attends maintenant patiemment que les inscriptions ouvrent pour pouvoir sécuriser ma place.

IronMan Cascais 2018, j’arrive !

justdoit

Point performances à J-365

En 2014, je n’avais pas du tout confiance en moi et en mes capacités. J’ai « caché » mon objectif du semi-marathon jusqu’à ce que j’ai enfin franchi la ligne d’arrivée car je ne pensais vraiment pas arriver au bout. Ce n’est jamais évident d’assumer un échec auprès de tout le monde. Depuis, j’ai un peu mûri, et je me dis que même si j’échoue et que je ne parviens pas à terminer ma course, j’ai vraiment trop envie de partager cette folle aventure avec vous, que ce soit dans les bons ou les mauvais moments jusqu’au jour J. Qui sait, peut-être certains d’entre vous sont également dans le même cas et qu’on pourra échanger ensemble. Quoi qu’il en soit, à J-365, c’est l’occasion de faire un petit bilan sur mes performances actuelles et mes craintes :

🏊 Natation
Objectif : 1,9km en eau libre
Performance actuelle : j’ai déjà réalisé 2km lors d’une séance en piscine en juillet dernier.
Points forts : j’aime nager et j’ai depuis plus d’un an intégré une séance hebdomadaire. Aller à la piscine en plein hiver ne me dérange pas. J’ai un peu d’endurance puisque j’ai déjà réussi à réaliser 2km lors d’une séance et nager en eau libre ne me fait pas peur. J’ai tenté quelques séances cet été et j’ai adoré la sensation.
Points faibles : à l’heure d’aujourd’hui je ne sais nager que la brasse… et même si cette nage n’est pas interdite en soit en triathlon, je sais que j’irais potentiellement plus vite en nageant le crawl et je dérangerais moins mes voisins… Autre difficulté, à aujourd’hui je suis incapable de respirer sous l’eau, ce qui est embêtant pour le crawl 😕 J’ai commencé les cours de natation avec un MNS, on verra ce que ça donne !

🚴 Vélo
Objectif : 90km
Performance actuelle : j’ai déjà cumuler 100+ bornes sur un vélo de ville en une journée.
Points forts : j’adore rouler et c’est un sport que j’aurais adoré pratiquer plus tôt mais autrefois je voyais uniquement le sport comme un moyen de maigrir et le vélo n’était pas ce qui me tentait le plus pour sculpter ma silhouette… on se moquait déjà de mes mollets proéminents. En 2018, je prends ma revanche !
Points faibles : je n’ai pas de vélo de route pour m’entraîner et ça coûte une blindeeeeeee 💸 J’économise depuis quelques mois mais je ne sais pas du tout quand je pourrais sauter le pas de l’achat. L’hiver sera sans doute déjà installé et je ne sais pas encore comment je vais pouvoir gérer mes sorties avec le froid. Et je noterai également que j’habite dans l’une des villes les plus plates de France alors pour travailler les côtes, ce ne sera pas évident tous les jours.

🏃 Running
Objectif : 21,1km
Performance actuelle : j’ai déjà couru 3 semi-marathons.
Points forts : en course à pied je n’en ai pas vraiment… si ce n’est la détermination dans la douleur.
Points faibles : je cours très lentement, j’ai un très mauvais cardio (je suis au bord de la crise dès les premiers kilomètres xD) mais surtout je souffre de périostite au niveau du tibia droit qui m’handicape très souvent et m’empêche de réaliser certaines sorties car j’ai besoin de beaucoup de repos…

Globalement : le diagnostic n’est finalement pas si mauvais. En prenant chaque discipline séparément, j’ai déjà plus ou moins réussi à réaliser la distance demandée ✌️ Le challenge va résider dans le fait d’enchaîner les 3 disciplines en suivant, dans le temps imparti pour ne pas se faire éliminer et dans des conditions parfois bien plus difficiles (courant dans l’eau, montées en vélo/running). Le challenge est bien là ! Mais je sais que j’ai la motivation et la détermination nécessaire pour continuer même dans la souffrance le jour J. J’ai la chance d’habiter à 500m d’un stade et d’une piscine olympique donc je suis plutôt avantagée pour pratiquer mes entraînements sans trop de contraintes (et j’ai un magasin de vélo spécialisé au bout de ma rue, est-ce un signe ?)

Le triathlon est une discipline à part entière, avec de nombreuses règles que j’assimile petit à petit. C’est un sport aussi extrêmement cher en terme d’acquisition d’équipement… Heureusement que j’ai un an pour m’y préparer :)

Je pourrais vous parler encore des heures de cet objectif qui me passionne. Je passe moi-même des heures à lire ou visionner des comptes rendues de course, des expériences qui me font toutes frisonner et m’humidifie les yeux. Ca y est, j’ai enfin renouer avec la passion. Mais je pense que je vais en rester là pour un premier article. Je vous donne rendez-vous dans quelques semaines pour un nouvel article sur ma stratégie d’entrainement et surtout faire un premier point d’avancement. Oui j’ai promis de vous emmener avec moi toute cette année. On se dit que un an c’est loin, mais je sais aussi que ça passe à une vitesse folle…

cascais

IRONMAN703PortugalCascais_draft4

Allez, dis moi que toi aussi tu prépares un half IronMan et qu’on va pouvoir s’entre-aider ?
Quel est ton défi un peu fou à venir ? :)

A lire en suivant

5 comments

Claire 30 septembre 2017 - 17 h 22 min

Hello !
Bon courage pour tes entraînements, j’espère que tu vas y arriver ça a l’air très éprouvant comme épreuve ! J’ai hâte d’en lire plus sur ta préparation !
Claire

Reply
Gwenaëlle 1 octobre 2017 - 20 h 56 min

Merci beaucoup Claire ! Oui on se retrouve très vite pour un nouvel article à ce sujet :-)
Merci pour ton soutien, bisous !

Reply
Les Petits Papiers 30 septembre 2017 - 21 h 50 min

Eh bien je n’ai plus qu’à te souhaiter un bon courage pour accomplir tout cela avec tout plein de bonnes ondes ^^ Et je ne doute absolument pas qu’avec une telle détermination tu connaisses un succès et une réussite à la hauteur de tes attentes ;)

Reply
Gwenaëlle 1 octobre 2017 - 20 h 57 min

Merci beaucoup pour tes encouragements :) On verra le résultat dans un an :D

Reply

Laisser un commentaire